Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 14:55

Samedi 1er août à 20h30

... Du théâtre... Et du cinéma !

 

Que voilà des histoires qu’on aime à la Ferme du Bonheur... Des histoires qui durent, des histoires de « famille »... Pierre-Vincent a créé à la Ferme « (je suis) Ripley Bogle » en 2010, puis « Hic sunt leones » en 2013, une création au terme d’une résidence d’écriture, encore et toujours avec son équipe en équilibre entre acteurs dits « professionnels » et acteurs dits « cas sociaux » issus d’un atelier qu’il mène depuis de nombreuses années à la Boutique Solidaire de Gagny dans le 9-3.

Joie donc de l’accueillir à nouveau pour une carte blanche au cœur de notre festival d’été ! Et belle occasion d’inaugurer notre grand écran-cinéma, tout juste restauré !

 

CARTE BLANCHE à Pierre-Vincent CHAPUS et la Compagnie C.O.C. :

« MOI ET MON DOUBLE »

 

"- Vous devez suivre fidèlement mon ordonnance : je vous ai dit déjà que votre traitement doit consister dans le changement de vos habitudes... Il vous faut des distractions ; il vous faut fréquenter des amis, voir du monde." Dostoïevski, Le Double.

 

Pour cette carte blanche, il était prévu de construire un spectacle autour de Michel (membre de la troupe COC et longtemps à la Table d’Hôtes de La Ferme), son AVC, comment il retrouve la parole, comment il se répare, comment on se relie... Jusqu'à ce que - boum !- la semaine dernière, il n'en soit plus question. Le duo se transforme en solo, de fait. Pas de panique, on reconfigure le tout pour préparer une performance in vivo en musique et en équilibre : ADMETTONS QUE JE TOMBE. Sans faiblir, on enchaîne de suite avec une proposition d'Antony Quenet, (E)AU FOND A L'OUEST ; ce familier de Pierre Meunier et Massimo Furlan passé notamment par le Théâtre du Fil est à découvrir, à apprivoiser... Et pour finir en beauté, le très beau film de Pierre-Edouard Dumora (EVIL MEN DO) remarqué aux dernières Rencontres internationales à la Gaîté Lyrique.

 

Anthony, Michel, Pierre-Edouard, les trois ensemble ne se substituent pas, ils se suivent et s'ajoutent. Alors, je les invite, je m’y associe et les dédouble. Je les patche dans des espaces voisins, chaque proposition préparant l'autre, chaque proposition éclairant l'autre.

 

Des mises en son, des mises à nu, une mise au bain, des bassines, un synthétiseur modulaire, la chant des machines, une fausse moustache, un Stetson, un géant, un conteur, le désert marocain, le ghetto de New Heaven, un feu d’artifice, un incendie, des amis et... VOUS ! (le rêve, quoi).

 

20h30 / THEÂTRES :

ADMETTONS QUE JE TOMBE suivi de (E)AU FOND A L'OUEST

Deux performances courtes respectivement écrites et jouées par P-V Chapus et A. Quenet, Compagnie COC et cette compagnie-là - durée totale : 1h.

ADMETTONS QUE JE TOMBE : dans un espace mental, un homme convoque l’être aimé par tous les moyens qu’il trouve.

(E)AU FOND A L'OUEST : où il est question d’intime, d’enfance, d’homme, de western, de force, de fragilité et d’eau.

 

 

22h / CINEMA :

EVIL MEN DO

docu-fiction de Pierre Edouard Dumora, France, Maroc, USA - durée : 50mn, 2014

Un homme part dans le désert du Sahara rechercher le Géant qui lui a sauvé la vie. Épuisé par sa quête, il s'écroule sur le sable. Il se réveille, masqué, dans une forêt américaine.

 

 

P.A.F : 12 € / 8 € - Bar-Buffet

Infos/Résas : contact@lafermedubonheur.fr / 01 47 24 51 24

Programme complet SAISON DES GRÂCES ici

 

Attention ! Le RER A, en travaux jusqu'au 23 août, s’arrête à Auber et reprend à La Défense. Pour Nanterre-Université vous pourrez donc rejoindre La Défense par la ligne 1 du métro ou directement en train à Saint-Lazare !

 

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.