Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 11:17

 

affiche-PRE-octobre-2013-copie-2.jpg

Et bien et bien !

Encore de l’historique à la Ferme du Bonheur !

2013, une vraie année de grands anniversaires !

 

         Il aura fallu seulement un ou deux mails et un ou deux coups de téléphone pour que la Ferme et la mairie… se rejoignent !!!

 

         Or donc, on se souvient de la bouleversante résidence cet été des jeunes de Kliptown-Soweto d’Afrique du Sud ; on s’en souvient parce que subsiste encore, jusqu’à dimanche, leur Shack – leur maison – construit librement de bric et de broc, inauguré le 5 juillet par, entre autres, Christophe Hutin, révélé architecte à 21 ans lors d’un chantier de volontariat international à… Kliptown ! Il se trouve que Christophe a écrit un bouquin sur les shacks, architecture récurrente du bidonville sud-africain, un bouquin édité dans la même collection que le nôtre (La Ferme du Bonheur, reconquête d’un délaissé urbain) chez Actes Sud. Depuis le mois dernier plusieurs des photos du livre de Christophe, des photos de shacks et de leurs habitants, sont exposées en format géant… à quelques centaines de mètres du nôtre, au pied des nouveaux immeubles du fameux projet urbain, la poursuite de l’Axe Historique ! 

         Ma proposition à la mairie voulait réunir les deux événements, à quelques jours de leur démontage… et fut accepté… en présence, S’IL VOUS PLAIT, du premier adjoint au maire, de moi-même et de Caroline, coordinatrice de notre résidence estivale ! ! !

 

         Notre dimanche éternel au Champ sera donc double, on aura le choix entre rester travailler la terre… et remonter l’Axe jusqu’aux grandes images où les films de nos jeunes seront projetés une dernière fois, avec deux petites perles de Christophe Hutin.

 

image001.jpg

 

Promenade urbaine, exposition, projection de films et goûter

 

KLIPTOwN-SOWETO - NANTERRE

CONSTRUIRE LIBREMENT

 

15h : Rdv à la Ferme du Bonheur, 200 av. de la République, RER A Nanterre-Université. Départ de la transhumance des moutons au Champ de la Garde. Visite du shack.

15h45 : Départ de la passerelle Rathelot, intersection des bvds Jules-Mansart et Blaise-Pascal

16h15 : Arrivée à la Terrasse 15, exposition Maisons de Soweto de Christophe Hutin, RER A Nanterre-Préfecture

16h30 : Accueil à la salle de quartier de la Mairie de quartier des Terrasses, 215 Terrasse de l’Arche et de documentaires de Christophe Hutin. Projection suivie d’un goûter.

 

 

 

 

 

 

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

 

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

 

En voiture, tant pis pour vous !

 

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.