Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 11:25

Affiche-PRE-juin-2013.jpg

 

Une apothéose, ce weekend dernier ! Un Rendez-vous aux Jardins inouï, même si la préfecture de police de paris nous a interdit la Transhumance Historique, celle qui a du se faire plus que quotidiennement pendant des siècles, arguant l’impossibilité des moutons sur les Champs Élysées « pour des raisons évidentes (?!) de sécurité et de libre (!) circulation »…

            Nous sommes donc restés sur le seul territoire nanterrien, territoire ô combien irrationnel, entre le plus grand centre d’affaires européen, préfecture d’un des plus riches départements de france, dont près de 60% des logements sont sociaux, un urbanisme d’une sauvagerie brutale de son asservissement presque séculaire à paris etc., etc., etc.

            Et pour autant ce fut gracieux, entre la statuaire de Laëtitia de Bazelaire qui a littéralement « habité » le Champ de la Garde, la transhumance nanterro-nanterrienne devenue classique tant on me l’a demandée souvent mais cette fois tellement médiatisée que j’ai du monter le son pour qu’on laisse le public m’atteindre (flippant de se voir entouré de caméras et d’appareils photos, on se sent tout de suite Céline Dion ou Dominique Strauss Kahn…) et un samedi soir éblouissant du concert dans la salle de bal parée comme aux grands jours, et du Grand Souper dans le favela-théâtre grand-ouvert de la météo qui… enfin… était avec nous. A un moment de la soirée, entre les agneaux sur la broche, les chaudrons dans la cheminée, l’immense tablée des convives, les jardins, les lumières de la Ferme et celle du crépuscule, j’ai vu un tableau de Brueghel !!!

 

Bref, un beau coup de projecteur sur l’agro-poésie de la Ferme du Bonheur! 

… et dimanche, retour à la « normale », aux travaux et aux jours, au temps dominical… infini.

            Avec un joli dessert en fin de journée : …hic sunt leones, le spectacle de Pierre-Vincent Chapus et sa bande, joué à la Ferme tout le mois de mai, repris là où il se doit d'être... au Champ de la Garde, jusqu’en juillet ! 

…hic sunt leones… Ici sont les lions… un non-territoire… celui qu’on s’applique depuis le 28 décembre 2008 à rendre…

... Territoire de Bonheur !!!

 

***


En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!


RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.


En voiture, tant pis pour vous !


Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.