Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:33

 

 

Dimanche 4 septembre

au Champ de la Garde

sur le P.R.É !

P.R.E-septembre-copie.jpg

Et bien ! Et bien !

 

                Même si on a vécu un des pires étés de notre existence en annulant d’un week-end à l’autre pour la première fois de notre histoire notre festival d’été - pas de hammam ! Pas de grand dîner ! Pas de cinéma en plein-air ! - on a quand même été tous les dimanches au Champ de la Garde sur le P.R.É ! Comme ça, sans rien dire, tellement choqués de cette série de catastrophes, qu’on n’a pas envoyé un seul mail…

                Et c’était parfait !

                Ça s’est auguré lors de la plantation d’arbres pour soutenir les indiens Sarayaku le 21 novembre, c’est clair désormais : il y a un noyau dur qui prend autorité sur le P.R.É ! Une dizaine de gens, brillants connaisseurs des végétaux, du paysage, de l’agriculture, de l’urbanisme, de l’architecture… qui viennent QUO-TI-DIEN-NE-MENT avec nous au Champ de la Garde !

                On a entretenu un patrimoine planté devenu très conséquent, on a fait une série de bilans botaniques qui atteste de plus de cent quarante espèces végétales présentes dont l’orchidée sauvage et le tabouret des champs, ce dernier  ayant pu s’installer là grâce à notre défrichage, puisque nous savons qu’à cet endroit il y avait un maquis inextricable dont la canopée empêchait la lumière auparavant et donc… les plantes ; d’ailleurs la masse végétale globale a augmenté depuis deux ans ! On a beaucoup semé, au maraîchage, aux céréales, à l’ornement… et seulement des graines paysannes, je veux dire d’espèces qui disparaissent ou que la grosse machine criminelle agro-industrio-financière essaye de voler… à l’Humanité… On a continué le défrichage en travaillant, sans outil mécanique, lentement, en douceur… Il reste pas mal d’hectares sur le site et nous n’en sommes qu’à près de deux, tant nous refusons la brutalité des paysagistes institués qui, comme celle qui est payée pour « créer » les espaces verts du fameux projet du « Grand Axe » est capable de sortir la feinte grandiose et historique « c’est chiant les espaces protégés, ça nous empêche de créer » !!! On commence à vraiment préciser des espaces, décider qu’ils peuvent être « définitifs » dans notre projet urbain. On a même, enfin Léo, avec les gros bras de Gérard, construit notre première terrasse en pierre sèche, magnifique, qui marque  puissamment la belle entrée du Champ que j’appelle « le chemin des vaches »…

                Bon, je pourrais encore en écrir e un tome de 200 pages au moins, mais ceci n’est qu’un mail d’infos, juste pour vous dire ce qu’on vous a déjà dit quasiment tous les mois depuis le Printemps 2010 : ON Y EST - au moins - TOUS LES DIMANCHES !!! Il y a un rendez-vous formel à 15h à la Ferme du Bonheur avec thé et café, on part vite au Champ avec les bêtes si vous êtes assez nombreux. Vous amenez vos goûters qu’on mélange vers 17h30/18h et nous on assure les outils pour ceux qui veulent bosser, le thé, le café… le Bonheur !!!

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

 

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

Tel : 01 47 24 51 24 /  contact@lafermedubonheur.fr / www.lafermedubonheur.fr

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.