Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 10:08

Affiche-electro-avril.jpg

Avril !!! Ne te découvre pas d'un fil ??? 

 Siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

Enlève tous les fils sur le dance-floor le plus chaud des Hot-de-Seine et d'ailleurs !

Encore une fois, la Ferme du Bonheur fait voler en éclats tout ce qui nous détruit en cette scandaleuse époque contemporaine : les frontières, les castes, les groupes, les communautés, les genres, les espèces... berk ! berk ! berk ! Nous sommes tous sur le même navire, tous irradiés par Tchernobyl et Fukushima, tous otages d'une poignée de monstres prêts à voler tout pour l'argent et le pouvoir, à voler même les êtres humains, après les animaux, les végétaux, voilà qu'on entasse dans des centres de rétention, sur des îles perdues, ou qu'on abandonne et laisse vivre (vivre?) dans des cabanes en palettes entre des bretelles de périph...

C'est pas grand chose ce que nous faisons à la Ferme, non, faut pas qu'on se la pète, on n'est certainement pas des dieux, c'est juste des petits trucs simples, pas chers, mais... le minimum...

LE BONHEUR D'ÊTRE ENSEMBLE !

en musique, en théâtre, en cinéma, en expositions, et même en jardin comme on le voit au Champ de la Garde sur le P.R.É TOUS LES DIMANCHES APRES-MIDI !!!

Et là, l'Electro d'Bal, c'est une belle illustration de notre capacité à provoquer les rencontres les plus inattendues : à 16h, ce sont les étudiants de la fac qui nous encercle, et à 19h, toute l'Ile de France qui nous rejoint... à l'heure du dîner ; un dîner, comme d'habitude à la Ferme, mitonné par une équipe à la fois salariée, à la fois bénévole, à la fois... sur le tas, grâce aux premiers danseurs qui comprennent le jeu !!!

Et ce jeudi, c'est le retour de Grego G qu'on avait accueilli à l'Automne 2010 avec Molly, la déesse des soirées Doowee au Rex Club, qui revient avec son gang, composé de Phil Dark et du tout jeune Kalish, qui, après la Ferme du Bonheur, va coloniser la planète ! Et dédicace à notre désormais résident FLD pour une warm up old school !!!

Et enfin, comme on rêve que ça ait lieu à chaque Electro d'Bal, après le show d'Anne Horel en mars, voilà pour jeudi 28, le retour de Blancheu Neigeu, qu'on avait vue lors du 1er ou 2ème Electro dans un "show berrichon-quebecois-vidéo-disco-punk" avec son nouveau "Patience Flamme Show".

Tout ça pour vous !

... pour nous !

 Jeudi 28 avril de 16h à 24h !

 

N'hésitez pas à venir nu si vous voulez, vous connaissez la Ferme, sans doute un des derniers endroits sur Terre... de LIBERTE !!!

 

-------------------------------------- ------------------------
Entrée 5€ + Soupe + Bar

En RER, c’est mieux
RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !
Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.