Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:54

 

Affiche KK 2011 [1] copie

 

 

Et bien ! C’est incroyable ! Le public qui vient voir ce spectacle n’a pas du tout la même réaction qu’en 2006 ! Ceux qui reviennent me disent tous qu’ils ne le reconnaissent pas, qu’ils entendent de nouvelles choses, qu’ils ne se souviennent pas d’autres… En 2006, il était plutôt choqué, cette fois, il est plutôt… bouleversé ; les applaudissements étaient plutôt timides en 2006, là ils sont nourris…

Les journalistes présents n’en pensent pas moins, à l’instar de Patrick Sourd dans les Inrocks de cette semaine et sur France Culture, de Martine Silber sur son fameux blog et sur mediapart, du site qui grimpe fluctuat.net, entre autres…

 

 

Que s’est-il passé ?

 

2006 était-elle trop proche des émeutes ?

 

Les années sécuritaires - même mal assumées - du gouvernement ont-elles réveillé nos consciences ?

 

Pense-t-on qu’il faut - enfin ! - régler le problème de « la banlieue » ?

 

Peut-on penser que les propositions pour des lendemains qui chantent y naîtront ?

 

 

            Pour ma part, je ne saurais quoi dire, perturbé par cette différence, et passionné par l’aventure de la Ferme depuis bientôt 20 ans au cœur de ce désordre urbain mythologique… En tout cas, heureux, très heureux de l’aventure – et des réussites ! – de la Ferme du Bonheur, très heureux de ces réactions, très heureux que des propositions de tournée ont émergé, très heureux des invités qui ont dialogué avec le public les vendredis, très heureux de ceux qui seront là ce dernier vendredi, deux nanterriens très impliqués « dans la Cité », revenus de hautes sphères du « monde politique » et qui, comme de plus en plus nombreux, comprennent que la politique n’existe plus que… sur le terrain ! 

 

 

 

 

 

PROGRAMME

 

Jeudi 3 novembre : spectacle

Vendredi 4 novembre : spectacle + discussion après la représentation avec Thomas Pagotto, instituteur, membre de l’ICEM (Institut Coopératif de l’École Moderne) et de l’AFL (Association Française pour la Lecture) et Régis Signarbieux, professeur de lettres et d’histoire en lycée professionnel, formateur.

Samedi 5 novembre : Dernière.

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.