Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 09:45

La Ferme du Bonheur recherche un acteur pour un spectacle de théâtre et un film de fiction « L’ennemi déclaré – Jean Genet trahi par Roger des Prés ».

Type européen, entre 16 et 25 ans, icône Jean Genet « beauté violente, un saint voyou » pauvre, va-nu-pieds, aspirant écrivain.

Le physique doit correspondre à un jeune homme en fin d’adolescence.

 

Rémunération au tarif syndical.

 

Nous écrire à : genet-lefilm@lafermedubonheur.fr

Published by La Ferme du Bonheur - dans Cinéma(s)
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 13:58

large_Essai_Logo_TdH_2.JPG

 

Amies, amis de la Ferme du Bonheur.

 

Attention ! Ce petit speech est empreint d’une solennité rare à la Ferme du Bonheur !

 

Sans doute, est-il naturellement enjoint par une conjonction historique, l’année 2013 étant une année de gros anniversaires :

Les 400 ans d’André Le Nôtre

Les 50 ans de votre serviteur

Les 20 ans de la Ferme du Bonheur

Les 10 ans du P.R.É. 

 

            C’est la première fois en effet que nous faisons appel à vous, amis, V.Ieilles.Pies, adhérents, associés, partenaires de tous poils… public… pour lever des fonds ! Dans mon grand orgueil – ou ma radicalité – j’ai toujours affirmé, reprenant les mots de Jean Genet, mon auteur fétiche en terme de morale politique, que « mon souci a toujours été d’être responsable de ce que je suscitais »… Ainsi, malgré notre minicipalité et sa posture de destruction, votre réponse à toutes nos propositions publiques nous a permis de progresser sans faillir, pour atteindre les merveilles qu’on sait aujourd’hui, dans les différents domaines que nous pratiquons : des foules de l’Électro d’Bal à la reconnaissance institutionnelle de notre Champ de la Garde, en passant par l’excellence singulière des artistes accueillis et les émouvants « sauvetages » de quelques cas sociaux échoués à la maison… Sachez aussi -et ce peut être une belle leçon à nos « représentants »- que depuis toujours nous misons sur l’humain pour construire… et survivre, et c’est en prenant le beau risque de créer des emplois (nous sommes désormais 13 salariés!) qu’en 2 ans nous avons couvert notre déficit structurel…

            Fin 2012, le Conseil Général des Hauts-de-Seine, alors que notre situation financière est fragile depuis les coups de massue minicipaux de 1996 puis de 2007, nous a accordé une subvention importante au titre de l’Économie Sociale et Solidaire, la plus grande que nous ayons eue depuis notre naissance il y a vingt ans, autour d’une notion fondamentale à la Ferme du Bonheur : l’agriculture ! Précisément, la nourriture, ce que nous vous donnons à manger lors de tous nos évènements publics, ce que nous donnons à manger aux équipes qui travaillent et vivent à la Ferme, ce que nous donnons à manger lors de notre Noël Clochard, et ce que nous avons donné et redonnerons donc bientôt à manger aux adhérents de notre Table d’Hôtes, qui, à terme, viendra de nos terres, ce Champ de la Garde sur le P.R.É. !!! Si nous étions pris pour de beaux malades il y a vingt ans (je sais la paranoïa hygiéniste de notre député-médecin-ex maire Jacqueline FRAYSSE…), plus un urbaniste occidental ne s’exonère aujourd’hui du concept « d’agriculture urbaine »… Si j’ai eu peur un temps de me faire dépasser ou piller (minicipalité en tête…) je suis plutôt rasséréné aujourd’hui pour mille et surtout une raison, celle qui m’anime depuis ma prime enfance : cet espace infini qui sépare nos sociétés qui nous payent des congés… et celles où l’on marche un kilomètre pour avoir une cruche d’eau à peu près claire… Des sociétés qui, en l’occurrence, ne se posent pas la question d’agriculture urbaine puisqu’on trouve des vaches à la porte des palais en Inde, des chèvres à celles de mosquées du Mali, des poules devant les administrations en Asie, etc. etc. etc. Pour exemple de mes idées, mes désirs, mes espérances, mes… « missions », j’ai l’honneur et le Bonheur de vous annoncer que je viens de réussir mon premier jambon « 100% banlieue », la cuisse droite de notre regrettée mais éternellement aimée Marie-Claude, élevée avec amour et respect, tuée sous la plus haute exigence de fulgurance et de moindre douleur, salée, fumée, séchée… à la maison !!!

 

CE JAMBON EST HISTORIQUE !

OUI ! LA VIE EST POSSIBLE EN BANLIEUE POP !!!

 

            Et j’en viens enfin au fait de ce courrier : l’équipe a décidé de lancer cet appel à dons que vous avez reçu pour ladite Table d’Hôtes. J’ai émis ma haute circonspection comme je l’ai dit plus haut, a fortiori parce que j’ai toujours eu le doute quant à ces feux de paille de l’ère numérique contemporaine… mais il n’est pas de ma pratique d’être autoritaire et j’ai assumé cette décision. Pour preuve, à quelques jours de l’échéance à laquelle la Ferme du Bonheur perdrait tout ce que vous avez donné (qui à ma bienheureuse surprise n’est pas rien !), j’ai proposé de prendre la plume et participer à cette demande, cette prière, cette requête… La somme donnée par le Conseil Général est conséquente mais unique, je veux dire non reconductible : 50 000€ pour le fonctionnement, 30 000€ d’investissement ! Pour autant, le budget global est de 160 000€. Vous savez ce que nous avons fait depuis vingt ans, beaucoup plus qu’une table d’hôte avec beaucoup moins. Or, une telle somme institutionnelle nous assigne à un fonctionnement d’une rigueur et d’une singularité que nous n’avons jamais connues, qui peut nous inquiéter mais qui nous intéresse à tous points de vue et qui ne met absolument pas en doute notre politique, notre morale… notre Bonheur. Un bon nombre de dossiers sur le projet sont en instruction dans divers cénacles, privés et publics, et cette sollicitation à votre endroit en est aussi légitime.

            Imaginez bientôt venir à la Ferme du Bonheur aussi pour déjeuner en semaine, dîner-souper le weekend après les évènements, grand-dîner quelque fois dans l’année à l’invitation de grands chefs psychopathes… Ou rappelez-vous, bienheureux qui avez connue la Table d’Hôtes de 1999 à 2004, comme on n’y mangeait comme nulle part ailleurs : une cuisine de banlieue, une cuisine hors norme, une cuisine de… Bonheur.

 

Il nous reste 4510€ à récolter, grâce à vous, sur Kisskissbankbank !

Ou, si vous êtes aussi doués que moi en informatique, par chèque que nous transférons sur le kiss

 

A vous le monde

A vous la france

A vous les amis

 

Plus que 11 jours !!!

Published by La Ferme du Bonheur - dans Gastronomie
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 14:33

affiche-PRE-mars-copie-3.jpg

 

Ce  dimanche, comme tous les dimanches, la Ferme du Bonheur n’a RIEN A CACHER ! 


Depuis trois semaines, Pierre-Vincent Chapus a commencé les répétitions du texte de la pièce ...hic sunt leones, écrite pendant sa résidence d'écriture à La Ferme du Bonheur. A un mois du début des représentations de cette farce, ce dimanche peut être l'occasion de venir jeter un œil sur ce qui se tramait dans la salle de bal, après le goûter, au retour du Champ de la Garde. Bienheureux les curieux et les simples d'esprit, le royaume des outsiders leur sera ouvert !

 

Et si vous y ajoutez l’activité traditionnelle, pour ne pas dire légendaire, des rendez-vous dominicaux au Champ de la Garde sur le P.R.É, souvent imités (pour ne pas dire tentés d’être récupérés…) mais jamais égalés, l’illustration littérale et agro-poétique de cette citation de Genet que la Ferme du Bonheur érige en crédo «la Poésie ou l'art d'utiliser les restes, utiliser la merde et vous la faire bouffer », alors ce dimanche s’annonce comme le plus beau de tous… jusqu’au prochain.

 

ATTENTION : Malgré le passage à l’heure d’été, le Rendez-vous demeure à 14h à la Ferme du Bonheur !

 

***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 16:01

affiche-PRE-mars-copie-2.jpg

 

On l’avait dit !

Il est arrivé dimanche dernier.

Mais si !

 

Le printemps !!!

 

Et de véritables giboulées de mars, avec ça ! Tellement vraies que ça faisait longtemps qu’on en avait pas vu d’aussi belles : le temps de sortir les moutons et les outils qu’on était déjà trempés, assommés par les grêlons. On a rangés les outils, on a rassemblés les moutons, on est rentrés... On a passé l’après midi à sécher au chaud devant la cheminée, en buvant des coups avec  le goûter.

 

C’est l’printemps !

Mais si, on vous dit !!!

 

Le printemps avec les premiers gros semis au Champ de la Garde ce mercredi, le printemps avec le premier Electro d’Bal de l’année ce jeudi, le printemps avec le « Printemps des Poètes » ce samedi,

 

LE PRINTEMPS AVEC VOUS AU CHAMP DIMANCHE !!!

Alors rendez-vous 14h à La Ferme du Bonheur !

 

***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 11:25

affiche-Printemps-des-Poetes-2013.jpg

 

Si nous intronisons l’ouverture de l’année 2013 à la Ferme du Bonheur par un Électro d’Bal, l’entorse est minime puisque c’est seulement deux jours plus tard que nous renouons avec la tradition, tradition moins pour la longévité de l’évènement que par la force du symbole : la poésie comme origine de la Ferme du Bonheur !!! 

 

Samedi 23 mars

Dès 15h

 

« Les Voix du Poème »

 

C’est Rudi Baldi cette année qui sera l’artiste invité à intervenir sur notre Palissade des Poètes : il peindra quelques bouches monumentales d’où jailliront des vers et des poèmes que nous vous proposons d’écrire vous-mêmes.

Autre tradition naissante, voilà la troisième fois qu’après la soupe, la Compagnie La Liseuse nous fera la lecture aujourd’hui : là aussi tradition par la force de notre rencontre puisque cette année nous réalisons ensemble, avec la même classe de l’école La Fontaine du Petit Nanterre qui avait créé la Palissade des Poètes l’an passé, ainsi qu’avec le foyer de travailleurs voisins où nous travaillons aussi depuis l'an passé, un atelier autour des écritures de Kateb Yacine, avec l’aide fidèle d’ARCADI.



 

 

***

 

 

15h : Vernissage de la Palissade des Poètes par Rudi Baldi : à vos cœurs et âmes !

Les poscas sont fournis !!!

 

19h : A la soupe !!!

 

20h : Lecture au coin du feu : « Le Merle » d’Arthur Keelt par Arnaud Churin de la Compagnie La Liseuse

 

 

 

***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans Evènements
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 14:58

affiche EdBal mars 2013

C’EST LE PRINTEMPS !

En tout cas, l’Equinoxe de Printemps ! Le jour dure autant que la nuit. Si on tient le bon bout, on sait qu’au Nord de la Loire, il peut encore geler jusqu’aux Saint de Glace… MAIS, pour nous, à la Ferme du Bonheur, ça marque la réouverture après 3 mois d’hibernation avec nos bienheureux dimanches au Champ comme seuls signes de vie.

Il était de coutume qu’on intronise cette ré-ouverture par le vernissage de notre belle Palissade des Poètes mais le calendrier propose…

 

l'Électro d’Bal !!!

 

Tant pis ! Euh… TANT MIEUX !!!

D’une part, la Palissade sera vernie le surlendemain, d’autre part, l’Electro d’Bal est l’expression la plus puissante de notre joie d’accueillir à nouveau du public, notre Saint Patron, celui pour qui on vit et on travaille dans les conditions qu’on connait.

D’accord, la moyenne d’âge est 22 ans ! Mais, personnellement, même si j’en ai 50 cette année, j’en ai 17 sur le dancefloor !

D’accord, y a un monde de fou ! Mais y a-t-il plus joyeux qu’une foule qui danse ? Et qu’on sache bien que tous ces gens ne sont pas seulement des hédonistes, on en retrouve le dimanche à piocher au Champ de la Garde, d’autres le 24 décembre à servir la soupe pour notre Noël Clochard, d’autres, comme certains étudiants de la fac, à filer un coup de main entre deux cours, à la réserve à bois, au fumier…

D’accord, le son est fort ! Mais soit on met les-bouchons-fournis-à-l’entrée, soit… on se laisse aller corps et âme à l’énergie !

Et puis, et puis, pour renvoyer tout soupçon et tout danger, on fait 5 ou 6 Électro d’Bal dans l’année et 4 ou 5 foires Mamie’s l’été, pas plus. Toute l’année, à la Ferme du Bonheur, c’est agro-poésie, c’est clair !? Et c’est tellement juste, beau, puissant… qu’on peut bien éructer de Bonheur avec ce feu d’artifice-là !!!

Allez ! Allez ! Roger, au fait !!!

Et bien le fait, c’est l’ouverture de la saison 2013 par le 1erDJ star de nos Electro d’Bal le fier résident Ferme du Bonheur :

ÉRIC LABBÉ !!!!

Nous-vous-propose la bande de surexcités suivante : Ethel Swan en tête, qui nous a déjà défrisés quelques fois ici, avec sa copine Mélody des Witching Hours, ensuite Djebal du crew Lola Ed, et enfin Van Der et Jamale.

Vous le savez qu’il y a plein de plans pour rentrer gratos chez nous ?! Tiens ! Nous aider à tracter le jour J et la vieille entre midi et deux ! Faire le berger 2h de temps en temps avec nos moutons sur le campus ! Venir au Champ le dimanche ! Tafer au bar ou à la cuisine le jour J… etc

Bien compris ?! Alors, poussez le bouchon, dépassez vos limites, créez, inventez… Cousez des paillettes sur vos vêtements, coiffez-vous comme Lady Gaga ou Valery Giscard D’Estaing, peignez vos lunettes, répétez des chorégraphies en bande, venez nus… enfin…

LAAAAACHEZ-VOUUUUUS !

Published by La Ferme du Bonheur - dans Evènements
commenter cet article
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 16:04

affiche-PRE-mars-copie-1.jpg

 

Plein soleil… et 35 personnes !


Toujours tous les âges, toujours une belle brochette sociale, toujours une grosse part de  réguliers et toujours des nouveaux, et toujours du journaliste et des chercheurs…


Un boulot abattu encore impressionnant, le moment du goûter encore bienheureux, agrémenté cette fois par une bande de jeunes sud-américains et kazakh (!) issus de l’Electrod’bal, venus avec guitares, bombas, etc. !


La nouvelle surprise c’est que le défrichage de la pâture commençant à ouvrir le Champ de la Garde sur le « gazon » devant la passerelle de la gare RER nous dévoile aux passants, aux habitants du quartier, qui souriaient depuis toujours devant nos moutons broutant ledit gazon, s’arrêtaient depuis 2 mois où nous y plessons des parcelles, et dimanche… rentrent à l’intérieur de « notre » territoire, voient nos chantiers aux céréales, au maraîcher, à la pâture… s’étonnent en voyant le paysage, les « paysans du dimanche », Hélène, que nous avons enfin vraisemblablement trouvé comment harnacher pour qu’elle laboure la terre de son groin délicat sans danger et sans mal… D’aucuns, à la question « vous êtes là depuis quand ? » suivie de « vous êtes là tous les dimanches ?! » trahissent quelque frottement mental…


… « m’y mettrais-je ? »


J’ai eu un léger vertige…  Si nous sommes 35 aujourd’hui, si nous fûmes plus de 200 en janvier-février, si nous fûmes près d’un millier en 2010 et plus de 2500 en 2012…


… serons-nous assez nombreux, équipe de la Ferme du Bonheur et du Conseil du Pré, pour accueillir tout ce monde ?


Et à nouveau, ce désespoir : pourquoi la mairie de Nanterre

nous empêche depuis 16 ans ? Qu’est-ce qu’on fait de mal ?


Sommes-nous trop libres ? Egaux ? Fraternels ?


***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

***

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

01 47 24 51 24

contact@lafermedubonheur.fr

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 14:20

affiche-PRE-mars.jpg

 

J’ai calculé qu’on y fut officiellement ( annoncé publiquement ) au moins

137 dimanches depuis le 1er,

le 28 décembre 2009,

… où nous prenions « autorité commune, libre, spontanée, aléatoire… » sur cette friche, bientôt nommée « Le Champ de la Garde », considérée comme première étape du Parc Rural, Expérimental, notre PRÉ, tant béni, glorieux, enchanté…

On pourrait croire que ce mail définitivement hebdomadaire depuis janvier 2012, s’épuise……………

Mais non ! La réalité – on ne peut plus réelle : la terre !!! – nous autorise, nous enjoint même, au superlatif !!!

Dimanche dernier en l’occurrence, la neige, légère, qui ne tenait pas au sol, offrait un décor surnaturel et ouaté à nos activités, parfaitement irréel autour des trois grands feux du côté de la pâture, où l’on brûlait toutes les broussailles et autres épineux arrachées depuis l’an passé !

Et toujours ce drôle de public : une part de plus en plus grosse de réguliers, une part de nouveaux… et des journalistes !!!

Comme d’habitude : un grand n’importe quoi  merveilleux !

 C’est pas ça, d’ailleurs, la L iberté ?

***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

***

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

01 47 24 51 24

contact@lafermedubonheur.fr

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 17:36

secateurs.jpg

 

 

 

Bientôt le printemps, wouhou !

Et depuis longtemps que nous savons la valeur pédagogique du P.r.é (Parc Rural Expérimental) de la Ferme du Bonheur, voilà une belle occasion qui nous arrive :

 

Nous aurons le plaisir d'accueillir Thierry Regnier, maître jardinier, spécialiste des arbres fruitiers et professeur à l'Ecole Du Breuil, école d'horticulture et d'arboriculture de la Ville de Paris (www.ecoledubreuil.fr) pour une

 

Journée de formation à la taille des arbres fruitiers

 

Elle aura lieu le samedi 9 mars, de 10h à 18h à la Ferme du Bonheur.

 

La journée se déroulera en deux parties, une approche théorique le matin, et une après-midi pratique, dans les vergers de la Ferme du Bonheur (arbres fruitiers palissés, et jeunes fruitiers demi-tiges).

Considérez que vous serez dehors toute la journée et habillez-vous chaudement car le cours du matin se fera dans le Favela Théâtre de la Ferme...

Le feu brûlera dans la cheminée et vous serez abrités, mais c'est un lieu ouvert, il y fait donc froid.

Pour le midi, la Ferme vous propose un plat chaud à 6 euros, vous avez toujours la possibilité d'amener votre pique-nique si vous le souhaitez.

 

Pour nous permettre de nous organiser au mieux, merci de réserver (présence à la formation en précisant AVEC ou SANS repas) avant le jeudi 6 mars par mail à cette adresse : jardins@lafermedubonheur.fr

 

Et n'oubliez pas, nous sommes en ville, mais c'est comme à la campagne ! Alors de bonnes chaussures et des vêtements adaptés et chauds, c'est toujours mieux.

 

***

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

***

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

01 47 24 51 24

contact@lafermedubonheur.fr

 

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:39

*Affiche-PRE-fevrier-2013-copie-3.jpg

 

Bon ! C’est vrai qu’avec le soleil… c’est mieux ! On était une bonne trentaine dimanche même s’il faisait froid ! Et un goûter particulièrement volumineux et sophistiqué !

Je me disais d’ailleurs, paysan certes « de banlieue » mais toute la journée dehors, que cet hiver il me semblait qu’on n’avait pas eu beaucoup de soleil… et les météorologues reconnus le confirmèrent avec, par exemple, un chiffre : à Strasbourg, en janvier, à peine plus de 9h de soleil !!!

Ça mine !

 

         Heureusement, près de Paris il y a le P.R.É ! La bonne humeur et l’industrie de nos dimanches transcendent la rudesse de l’Hiver !!!

 

         Enfin… ce que j’en dis… la vérité c’est qu’on y retourne dimanche, n’est-ce pas ?


***

 

En RER, c’est mieux, d’autant plus avec le dézonage !!!

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.