Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 12:44

EdB-decembre2.jpg

 

Rien n’arrête la Ferme du Bonheur, et surtout pas le froid !

En décembre 2010, l’Électro d’Bal avait eu lieu le lendemain de cette historique chute de neige où le Parisien avait mis jusqu’à 15h parfois à rentrer maison !!!

Et bien, à la Ferme, ça a dansé comme des dingues - comme d’habituuuuudeeee… -, la soupe chauffait dans son chaudron dans la cheminée, et comme on avait pas assez froid, on quittait parfois le dance-floor pour des bastons de boules de neige ho-mé-riques !!!

 

FÊTARDS ! BLONDES ! VIP !

On remet ça pour la dernière fois en 2011

 

JEUDI 15 DÉCEMBRE

DE 17H à 24h

 

On vous prépare un couscou gaulois pour le dîner et pour vous féliciterde votre acharnement à partager notre Bonheur, on vous offre une line up de DJs aussi acharnée, menée par notre résident… brother ÉRIC LABBÉ !

 

Info choc : t’arrives en rouge et blanc flashy, t’as entrée moitié prix ; t’arrives en Père/Mère Noël, tu rentres gratos ; et si vous êtes nombreux, on élit le/la daronNE Noël Ferme du Bonheur, qui gagne sa bouteille de champ’, et l’entrée gratos aux Électro d’Bal du Printemps !

 

***

 

Gratuit avant 18h et pour les Mères et Pères Noël

6 € après 18h

4.5€ pour les adhérents

3€ pour les funky flashy

 

***

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 11:19

P.R.E-decembre.jpg

 

YOUPI ! YOUPLA ! HOP ! ! !

 

C’est le 1er dimanche du mois d’hiver, on va au Champ de la Garde sur le P.R.É !

Mais je vous l’avoue, en novembre, il y a eu du monde tous les dimanches, même si on prévenait du rythme d’hiver « un dimanche - le premier - par mois » ! ! !

Le mouvement nous dépasse, oserais-je parler de...…

 

...…MERVEILLEUX ? !

 

Et ben oui ! C’est merveilleux, et comme dit le Petit Robert : étonnant, extraordinaire, remarquable, formidable, inexplicable, surnaturel, exceptionnel, éblouissant, magique, miraculeux, prodigieux, magnifique, paradisiaque, fabuleux, fantastique, enchanteur…...

 

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 13:55

 

FdB-a-la-Ferme-Geante.jpg

 

La ferme euh… géante…

 

            Voilà une quinzaine d’années, l’amicale des commerçants du vieux centre de Nanterre organisait une ferme géante: de part et d’autre des rues Henri Barbusse et Maurice Thorez tapissées de paille, des dizaines de camelots vendaient des saucissons, des fromages de chèvre, des barbapapas, des bibelots en bois, des crêpes etc. etc. etc. et tous les 5 ou 12 stands, hop, un enclos montrait ici 3 poules, là 2 ânes, une vache, un cheval, 5 moutons etc. etc. etc. Et ça marche! Je veux dire, ni les camelots forains ni  les sédentaires ne vendent beaucoup mais la foule est une réussite en soi…

         J’avais allumé le président  des commerçants d’alors, lui demandant ce qu’il pensait des animaux… de la Ferme du Bonheur, qui vivaient… à 2 km du centre ville : « Ah oui ! C’est vrai ! Ca couterait moins cher en plus » … Et rien ! D’une année sur l’autre… rien ! Enfin, par je ne sais quel deus ex machina, voilà que les amicales des commerçants disparaissent et que… la mairie récupère le bizness ! Et quand j’ai appris il y a 3 ou 4 ans que la location des animaux s’élevait à 30 000 euros, là, j’ai pété un plomb ! 30 000 € pour 2 jours !!! Avec 30 000 €, la Ferme du Bonheur crée un emploi et on a les animaux à Nanterre 365 jours par an, pour les fêtes de quartier, des écoles, des centres de loisirs… ou pour accueillir du monde sur place !!! Et je ne vous dis pas l’option poétique que la Ferme du Bonheur ajouterait à la euh… géante quand partout dans le monde occidental on se réveille et se goberge sur « le vivant en ville » et autre « agriculture urbaine » !!!

         Et Bingo ! Sophie Donzel, 2eme maire adjointe, en charge du développement économique, réalise l’enjeu, reprend notre propos : « profiter de l’opération marchande pour insuffler au public une prise de conscience des enjeux économiques, écologiques, politiques... de l’agriculture, de l’urbanisme… de la société… le tout avec la joie d’œuvres artistiques, de spectacles, de concert, de gastronomie... »  En 2010 donc, historique collaboration Ferme du Bonheur/ Mairie, et malgré quelques bugs et un peu de sous, l’ensemble était réussi … ouf !

 

Cette année, un peu de sous en plus, mon éternelle impatience et mon infernale ambition poétique, on place la barre bien plus haut, et voilà le programme :

- On nous offre , comme l’an passé, un véritable écrin : la place de l’église ! Dont l’entrée sera marquée par un grand porche construit et décoré par les enfants des Centres de loisirs. On a réussi à rassembler les 2 ou 3 assos locales préoccupées d’écologie et d’économie solidaire dont les stands formeront, avec notre tente arabe, une place de village au centre duquel trône un énorme – oui ! oui !  énorme !- brasero construit par Christian, Yamadou et Jean-Claude du Centre Technique Municipal, où la Ferme du Bonheur cuira les 2 jours une espèce de couscous de banlieue et un de ses agneaux en méchoui!!!

- Autre prouesse : ou aura bouché  la rue de l’église de part et d’autre pour laisser tous nos animaux… en LIBERTÉ !!! (si ! si ! ça existe la Liberté !) sauf Didier Cornilliu le bélier qui est vraiment trop méchant mais tellement beau qu’on l’amène en enclos, et la cochonne Marie-Claude, vraiment trop chaude, même si elle s’est beaucoup calmée depuis qu’on l’amène sur le dance-floor de notre Électro d’bal...

- Ensuite, Anthony Poiraudeau nous a concocté un programme de photos et vidéos de land art que nous projetterons sur toute la façade… du presbytère !

- La Ferme du Bonheur assure son incontournable thé à la menthe, organise un bar avec de bons produits, et assure de mieux en mieux sa boutique : outre le miel et le bouquin, le P.R.É commence à donner ses premiers fruits, donc des confitures, et on arrive à préparer des commandes… d’agneaux !!! AUX NORMES !!! J’te jure !

- Enfin, la cerise sur le gâteau : pour accompagner le dîner du vendredi 25 de 17h jusqu’à au moins 22h, le groupe Quadrilles Koula de Sully Chamand, orchestre créole, va nous faire surchauffer les hanches, à grand coup de segas, quadrilles et maloya; et samedi 26, de midi jusqu’à 17h, c’est l'inépuisable Tonino Cavallo et sa Tarabanda qui nous proposent à danser tarentelles, sérénades, pizzice, tammuriate

… de Sicile, Calabre, Pouille et autres... NAPOLI !!!

 

ALUMEEEEEEEEEEEEEZ LE FEUUUUUU ! ! !

 

 

 

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

01 47 24 51 24

contact@lafermedubonheur.fr

 

 Pour venir, descendre à l'arrêt Nanterre-Ville (RER A) et longer la rue Maurice Thorez jusqu'à la place de l'église, sur votre gauche. Sur le parvis de la cathédrale, nous serons là, au pied d'un grand brasero, avec nos animaux, non loin de la Khaïma...

Published by La Ferme du Bonheur - dans Evènements
commenter cet article
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 15:59

 

Electro-d-Bal-Novembre-2011.jpg

 

“Last Night Marie-Claude Saved My Life…”

 

 

Oui ! Oui ! Oui ! Marie-Claude a fait une sortie sur le dance-floor le mois dernier, à la grande et belle surprise des 150 personnes agglutinées près des DJs dans le favela-théâtre, et qui lui ont fait une haie d’honneur ! Nous-mêmes étions un peu inquiets, comme tous les parents lors de la première sortie de leur fille, mais aussi parce que Marie-Claude doit bien faire plus de 200 kilos et que si un importun s’était permis de lui faire une cour grossière, ça aurait pu faire du désordre ! Mais non, elle était super zen, comme toujours curieuse même, on avait l’impression qu’elle était contente de voir du monde chez elle, agitant sa tête sans arrêt pour soulever ses grandes oreilles qui lui cachent la vue… elle n’avait pas envie de rentrer d’ailleurs…

 

         Et elle a raté Jennifer, une voisine de la cité U tétraplégique en fauteuil roulant arrivée plus tard, mais assez enragée pour squatter le dance-floor à grands coups de roues arrières et 360° fulgurants !!!

 

         Non vraiment, cet Électro d’Bal à la Ferme du Bonheur, ça ne ressemble à rien: entre une cochonne et un fauteuil roulant, on laisse leur place aux étudiants de la fac voisine et à vous, public habitué de la Ferme mais sans cesse renouvelé, de plus en plus nombreux, et de toute l’Ile-de-France !

        

Certainement parce que, comme le dit Éric Labbé, notre DJ star et désormais résident (‘cause we’re worth it !!!) qui nous amène ce collectif de jeunes, la Mamie’s Crew, dont on a entendu dire quelque gros, très gros délire underground rassembleur de foules, comme le dit Éric donc :

 

« Le sentiment de liberté qui vibrionne de cet endroit magique, capitale mondiale de l’utopie barzingue, de la poésie en action et de la nouba sans contrainte, est tout bonnement étourdissant ».

 

Ça me laisse coi !

 

 

 

 

***

Gratuit avant 18h.

6€ après. 4.5€ pour les adhérents.

Une consommation offerte sur présentation du Pass’ Nuits Capitales.

 

***

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:06

PRE-Novembre-2011-copie.jpg

 

 

Ça y est !

 

On attaque le rythme d’Hiver !

 

Jusqu’en mars, le 1er dimanche du mois !

 

J’ai une bonne nouvelle, la Région vient de nous offrir une subvention d’Emploi-Tremplin : on va embaucher Lucie, que vous avez peut être croisée cette année certains dimanches, qui fait son mémoire de diplôme d’École du Paysage sur le sujet du P.R.É !!! On la sent bien, notamment parce qu’elle est d’accord avec nous sur l’enseignement des écoles du paysage : « je me vois mal dessiner des jardins sur un ordinateur… »

         Bref, tout ça pour vous dire que si vous voulez venir au Champ de la Garde ailleurs que le 1er dimanche, si on s’organise, on y est déjà allé plus d'une fois, on vous accompagne… C’est aussi passionnant l’hiver, avec le feu à côté de la tente, et puis on est très très très loin d’avoir fait le gros œuvre, la totalité du défrichage…

 

 

A bon entendeur…

 

Et de toute façon, je crois que l’année prochaine, on y sera définitivement les 52 dimanches !!!

 

 

 

***

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:54

 

Affiche KK 2011 [1] copie

 

 

Et bien ! C’est incroyable ! Le public qui vient voir ce spectacle n’a pas du tout la même réaction qu’en 2006 ! Ceux qui reviennent me disent tous qu’ils ne le reconnaissent pas, qu’ils entendent de nouvelles choses, qu’ils ne se souviennent pas d’autres… En 2006, il était plutôt choqué, cette fois, il est plutôt… bouleversé ; les applaudissements étaient plutôt timides en 2006, là ils sont nourris…

Les journalistes présents n’en pensent pas moins, à l’instar de Patrick Sourd dans les Inrocks de cette semaine et sur France Culture, de Martine Silber sur son fameux blog et sur mediapart, du site qui grimpe fluctuat.net, entre autres…

 

 

Que s’est-il passé ?

 

2006 était-elle trop proche des émeutes ?

 

Les années sécuritaires - même mal assumées - du gouvernement ont-elles réveillé nos consciences ?

 

Pense-t-on qu’il faut - enfin ! - régler le problème de « la banlieue » ?

 

Peut-on penser que les propositions pour des lendemains qui chantent y naîtront ?

 

 

            Pour ma part, je ne saurais quoi dire, perturbé par cette différence, et passionné par l’aventure de la Ferme depuis bientôt 20 ans au cœur de ce désordre urbain mythologique… En tout cas, heureux, très heureux de l’aventure – et des réussites ! – de la Ferme du Bonheur, très heureux de ces réactions, très heureux que des propositions de tournée ont émergé, très heureux des invités qui ont dialogué avec le public les vendredis, très heureux de ceux qui seront là ce dernier vendredi, deux nanterriens très impliqués « dans la Cité », revenus de hautes sphères du « monde politique » et qui, comme de plus en plus nombreux, comprennent que la politique n’existe plus que… sur le terrain ! 

 

 

 

 

 

PROGRAMME

 

Jeudi 3 novembre : spectacle

Vendredi 4 novembre : spectacle + discussion après la représentation avec Thomas Pagotto, instituteur, membre de l’ICEM (Institut Coopératif de l’École Moderne) et de l’AFL (Association Française pour la Lecture) et Régis Signarbieux, professeur de lettres et d’histoire en lycée professionnel, formateur.

Samedi 5 novembre : Dernière.

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 16:49

PRE octobre copie

 

Et voilà ! Dimanche, c’est le dernier du cycle hebdomadaire, on reprend le mensuel le 6 novembre et tous les premiers dimanches des mois d’Hiver ! On aura fini en beauté avec le soleil et beaucoup de monde.

 

Certes, il y a du travail en Hiver, mais on vous connaît, Parisiens, et on vous ménage pour que vous soyez d’autant plus ardents et industrieux dès le Printemps !

 

Et on sait que certains d’entre vous viendront quand même…

avec ou sans nous…

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 13:18

Troisième et avant-dernier weekend

 

Affiche KK 2011 [1] copie

 

 

KHALED KELKAL, UNE EXPÉRIENCE DE LA BANLIEUE

 

JEUDI 27 OCTOBRE, VENDREDI 28 OCTOBRE, SAMEDI 29 OCTOBRE

 

           

 

            On court les médias qui ont vu le spectacle et qui ont aimé au point de m’inviter à en parler, entre autres, mercredi 2 novembre à 21 heures en direct sur France Inter et pour « Studio Théâtre » de Laure Adler.

 

            Et on se réjouit que la sauce publique prenne - ça réserve sec ! - et on est impatient de ce vendredi puisque la discussion organisée cette semaine se passera autour de Stéphane Gatignon, maire de Sevran dans le fameux 9-3, à qui l’on doit les spectaculaires déclarations sur la « requête des Casques Bleus dans les banlieues » ou encore  celle de la « légalisation de la drogue »

 

            Je me préparais à polémiquer sur ces Casques Bleus mais me voilà bien troublé après renseignements sur l’homme et sa ville : c’est révoltant comment, après que Le Monde ait publié l’entretien de Khaled Kelkal en 1995 ou Libération la lettre dictée en 2005 pendant les émeutes par des lycéens pro à leur professeur de français et histoire (Régis Signarbieux, qui sera l’intervenant du dernier vendredi, le 4 novembre), révoltant, disais-je, comment rien, ou si peu que c’en est grave, n’aura été fait…

 

 

Pourquoi ?

 

Qu’on ne dise pas qu’aucune solution n’existe !

 

Qu’on ne dise pas qu’il n’y a plus d’espoir !

 

Qu’attend-on ?

 

L’arrivée des Casques Bleus ?

 

 

Allez ! Optimistes activistes, au travail !!!

 

 

 

 

 

 

PROGRAMME

 

Jeudi 27 octobre : spectacle

Vendredi28 octobre : spectacle + discussion après la représentation avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran (93)

Samedi 29 octobre : spectacle

 

Jeudi 3 novembre : spectacle

Vendredi 4 novembre : spectacle + discussion après la représentation avec Thomas Pagotto, instituteur, membre de l’ICEM (Institut Coopératif de l’École Moderne) et de l’AFL (Association Française pour la Lecture) et Régis Signarbieux, professeur de lettres et d’histoire en lycée professionnel, formateur.

Samedi 5 novembre : Dernière.

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 14:05

PRE octobre copie

 

Was für ein Moooood

en ce moment à la Ferme, c’est diiiiingue !

 


Et quel ouikèn’de !


Jeudi Électro,

Vendredi politico-prise-de-tête « on-va-faire-un-monde-de-paix » après le spectacle

« Khaled Kelkal, une expérience de la banlieue »,

Samedi re-spectacle

 

Et dimanche…

 

Ah… dimanche…

 

Ô… dimanche…

 


Au Champ de la Garde sur le P.R.É !

 

 


Je ne rêve pas…

 

 

 

 

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 09:44

Affiche KK 2011 [1] copie

 

En lisant ce message, vous êtes certainement en train de préparer vos ballerines, vos habits de lumière, votre vanity avec peigne-rouge-à-lèvres-déodo-gels-et autres produits stupéfiants… pour être à la Ferme du Bonheur de 15 heures à Minuit à l’Électro d’Bal de rentrée…

N’oubliez pas pour autant que dès le lendemain, on reprend le deuxième ouikènde de la série de spectacle « Khaled Kelkal, une expérience de la banlieue ». Parce que la banlieue nous tient à cœur, que face aux désastres, aux scandales, aux injustices, la Ferme du Bonheur lance, balance, affirme… des propositions, dont sa seule présence  au cœur d’un urbanisme à la brutalité caricaturale illustre quelque optimisme !!!

En l’occurrence, entre celles des jeudis et des samedis, la représentation du vendredi est suivie d’un échange avec des personnalités à qui le sujet importe, des gens que nous tentons de trouver dans des milieux différents, voire contradictoires, histoire de prendre le sujet par tous les bouts, pas pour « faire débat » - c’est saoulant le manichéisme ! - mais pour pondre ! Pondre des idées, des idées d’actions, des actes ! Parce qu’il y en a ! Des foules même, humbles, loin du monstre politico-médiatique, celui-là même qui manipule le désespoir…

 

Alors vendredi, nous accueillons Hacène Belmessous, dont j’avais entendu aux « matins de France Culture » (béni soit ce qu’il reste de service public !) parler de son livre Opération Banlieues. Comment l’État prépare la guerre urbaine, publié aux éditions La Découverte ; Hacène est journaliste et chercheur indépendant, très préoccupé des questions de société si l’on en croit d’autres de ses livres Les Minorisés de la République, Mixité Sociale : une imposture et même Le Nouveau Bonheur Français, ou le monde selon Disney

Avec lui, David Morgant, mon voisin d’une des extraordinaires tours-nuages d’Émile Aillaud, au cœur d’un des 24 quartiers classés par un ministre de l’intérieur devenu président de la République, « hautement criminogènes - honte de la France » !!! David est ingénieur, il s’est attaché à ce qu’on appelle la rénovation urbaine ; il a participé en l’occurrence à la restructuration du quartier « la Noë » à Chanteloup-les-Vignes dans le Val d’Oise (une autre cité de l’architecte Émile Aillaud…). Mais surtout, il vit au cœur du « problème », il y milite pourrait-on dire, puisque son action quotidienne est… première ! Vivre, s’inquiéter de son voisin, de SES voisins, harceler les pouvoirs publics, organiser des bringues et des causeries, etc. jusqu’à tenter le tout pour le tout : une candidature aux cantonales ! Ouf ! Il n’a pas été élu…

 

Voilà, on est très heureux à la Ferme du Bonheur, de cette reprise : l’acteur est très bien, très juste, il y a eu de sacrés journalistes le premier ouikènde, on annonce des profs et des collégiens…

 

Manque plus que vous !

 

***

 

 

KHALED KELKAL

UNE EXPÉRIENCE DE LA BANLIEUE

 

           

Dans la nuit du 29 septembre 1995, M6 diffusait, en différé d’une vingtaine de minutes, les images de l’exécution de Khaled Kelkal (« l’ennemi public n° 1 » de ces années sombres du milieu des années 1990) par un escadron de quelques 200 gendarmes du corps d’élite de l’EPIGN. Le lendemain, France 3 rediffusait les images… avec quelques coupes dans la bande-son… Puis, le 7 octobre, Le Monde publiait une série d’articles sur la banlieue, l’immigration, les mesures institutionnelles, etc. qui encadraient la transcription d’un entretien que Kelkal avait donné en 1992, trois ans avant les attentats de Saint-Michel, à un sociologue allemand descendu à Vaulx-en-Velin, en banlieue lyonnaise, enquêter sur « l’intégration à la française ». C’est cet entretien que je voulais restituer dès 1995… aux pieds des cités !!! A l’époque, ma proposition de mise en scène a fait dresser beaucoup de cheveux… sans doute autant que lors des premières émeutes « de banlieue » à la fin des années 1980, autant qu’après les attentats de Saint-Michel en 1995, etc. J’abandonnai l’idée, alors…

           

En 2006, j’étais retombé sur ces pages du journal Le Monde. Mais, tant pis, après le 21 avril 2002, les émeutes de 2005… il fallait faire quelque chose, même en version théâtrale ! J’en étais pourtant fort peu motivé, mais le soir de la première de la création en 2006 dans mon favela-théâtre, grâce à la coproduction de notre grand voisin, le CDN des Amandiers, il y avait du très beau monde, et je me suis demandé combien d’icelui avait pris 50 minutes de son temps à entendre une parole de lascar….

            Il y avait eu une synergie impressionnante autour de cette création et, pour la première fois dans l’Histoire de la Ferme du Bonheur, le spectacle a été acheté !!! Mais aujourd’hui, j’ai encore faim ! Et le sujet est loin d’être clos, je dirai même que ça ne s’est pas arrangé ! Vous pourrez lire plus loin, la lettre que des lycéens « de banlieue » ont écrite à Jacques Chirac en 2005 dont vous vous souviendrez peut-être qu’elle fut publiée dans Libération. C’est bouleversant comme on y trouve des propos identiques à ceux que Khaled Kelkal avait émis… en 1992 ! Et la Ferme du Bonheur, contre vents et marées, ne se sera jamais contentée de gloser, elle affirme des choix précis et pourtant simples, avance des propositions concrètes et simples, accomplit des actes justes… et simples ! J’insiste sur cette simplicité, au risque de paraître prétentieux, mais parce que ça marche ! On n’a pas résolu la cruauté du monde, loin s’en faut, mais on a au moins accueilli à notre table « les mendiants et les rois, le flic et le voyou, le jeune et le vieux… » Que ce soit lors de l’opération CUCS - Politique de la Ville où nous habitions 24h/24, 7j/7, pendant tout le mois d’août 2004, sous une tente au cœur des cités du quartier Université de Nanterre, que ce soit lors des expositions d’arts plastiques dans mon appartement au 35ème étage d’une des tours-nuages d’Émile Aillaud dans le quartier du Parc figurant parmi les « 24 quartiers les plus criminogènes de France »… ou encore à la Ferme du Bonheur même, lieu ouvert s’il en est, où entre poules, cochon, chevaux, chèvres…, on fait du théâtre, de la musique, de la danse, du cinéma, de l’art plastique… mais aussi de l’action sociale avec la foule de galériens de la ville, et enfin de l’agro-poésie sur les friches sauvages du projet urbain du Grand Axe de la Défense…

 

            Aussi, cette reprise n’aura-t-elle de sens qu’à susciter une tournée pour diffuser, échanger des expériences d’actions et de pratiques… espérer un monde ! Pour exemple, après le spectacle (une mise en scène simple de l’entretien entre l’interprète de Khaled Kelkal et celui du sociologue dans un décor constitué d’un écran où l’on projette un film à partir d’images de l’exécution de Kelkal, des heures suivant l’attentat de Saint-Michel et des émeutes de 2005)  chaque vendredi, quelques acteurs des nombreux sujets soulevés dans les propos de Khaled Kelkal sont invités à discuter avec le public.

 

            OPTIMISTES ACTIVISTES, au travail !

 

Roger des Prés

 

 

 

« Tout marche vers l’avant, vers le large, rien ne s’effondre » - Walt Whitman

 

***

 

 

PROGRAMME

 

 

Jeudi 20 octobre- Relâche : Électro d’Bal de rentrée

Vendredi 21 octobre : spectacle + discussion après la représentation avec David Morgant, ingénieur en rénovation urbaine et Hacène Belmessous, auteur de « Comment l’État prépare la guerre urbaine », aux éditions La Découverte.

Samedi 22 octobre : spectacle.

 

Jeudi 27 octobre : spectacle

Vendredi28 octobre : spectacle + discussion après la représentation avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran (93)

Samedi 29 octobre : spectacle

 

Jeudi 3 novembre : spectacle

Vendredi 4 novembre : spectacle + discussion après la représentation avec Thomas Pagotto, instituteur, membre de l’ICEM (Institut Coopératif de l’École Moderne) et de l’AFL (Association Française pour la Lecture) et Régis Signarbieux, professeur de lettres et d’histoire en lycée professionnel, formateur.

Samedi 5 novembre : Dernière.

 

***

 

Informations, textes issu du Monde et lettre des élèves de M. Signerbieux disponibles sur demande.

 

Réservations : contact@lafermedubonheur.fr ou au 01.47.24.51.24.

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.