Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 11:40

Affiche-facebook

 

Il y a quelques mois, le comité français de soutien au peuple Kichwa de Sarayaku, Indiens d'Amazonie équatoriale, est venu me demander de louer la Ferme du Bonheur pour organiser des événements artistiques dans le cadre d'une vaste opération internationale dudit soutien. Me renseignant, j'apprends que le territoire Kichwa, outre des immenses arbres d'une dernière forêt primaire pillée comme on le sait pour nos occidentaux meubles high-tech, a du pétrole sous terre !!! C'est mal barré pour eux... Mais c'est mal barré pour beaucoup... et même pour nous ! Même occidentaux ! On ne peut pas dire que l'époque transpire de... Bonheur, isn't it ?!

Et bien, si ! Les Indiens résistent, de plus en plus, et nous sommes de plus en plus à comprendre que cette cause-là, elle aussi, participe d'un mouvement global, composé de myriades de micro-résistances partout au monde, un mouvement qui nous fait croire en l'avenir, celui de nos enfants, évidemment pas aussi médiatisé que l'affaire Woerth-Bettencourt, l'affaire de Karachi, les assassinats de Khadirov, etc. Avant d'être résistances, d'ailleurs, il s'agit d'actes, d'actions, je veux dire de création, de construction, de richesse au sens de bien commun, pas... d'actions en bourse !!! Et nos amis Kichwa, quasi à poil depuis quelque nuit des temps, se voient obligés de délimiter (négocier?) leur territoire, quand ils l'ont cru infini. Alors ils créent dans cette forêt originelle, ce qu'ils appellent "une frontière de vie", un maillage de clairières qu'ils bordent en plantant des arbres fruitiers, médicinaux, à fleurs... remarquables, comme on dit. (plus d'infos sur www.frontieredevie.org)

 

Et, en apprenant ça, j'ai le déclic : ce que la Ferme du Bonheur fait au Champ de la Garde sur le P.R.É est... parfaitement identique : affirmer, face au quartier de la Défense, que l'urbanisme n'est pas l'immobilier mais l'urbanité, qu'avec -excessivement!- peu d'argent, on crée des richesses inouïes: des fruits, des légumes, des herbes, des céréales... certes, mais aussi un paysage, une activité sociale... fraternelle.

Bref, mon comité de soutien Kichwa a les yeux qui brillent, et quand je les emmène au Champ de la Garde, c'est la révélation : nous allons planter des arbres, créer, entre la Grande Arche et la Maison d'Arrêt, une des clairières de "la frontière de vie".

               Et c'est dimanche prochain, le 21 novembre, toute la journée !

 


On fait le thé, le café, le goûter et vous amenez votre pic-nic pour aller avec notre soupe le midi, il y aura la grande tente pour s'abriter si il pleut et nous allons planter... un quetschier, deux pommiers, un bigarreau, un pêcher de vigne, un poirier, un mirabelle, un brugnon, plusieurs ostria, des celtis, des davidia, des taxodium, un grand cèdre bleu de la Reine d'Angleterre...
une bonne cinquantaine d'arbres... a priori, parce que si vous en avez qui s'ennuient ou déperrissent sur votre balcon, amenez-les !

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:03

Concert 11 nov affiche

 

Une fois n'est pas coutume, il va y avoir du rock'n roll à la Ferme du Bonheur !!!

  

 Juste parce que j'ai trempé dedans à mon arrivée à Paris, jeune et naïf, au début des années 80, où les Béruriers Noirs se permettaient de chanter

"salut à toi le dromadaire,

salut à toi tonton Albert,

salut à toi qu'es à la masse

salut aussi à Fantomas,

salut à toi Roger des Prés,

salut à toi l'endimanché,

salut à tous les paysans,

salut aussi à Rantanplan"

            Bon sang ! Qu'est-ce qu'on a rigolé ! C'était les dernières années d'insouciance en france mitterrandienne, le début de la fin... On était loin d'imaginer la brutalité d'aujourd'hui...

Enfin, si tous avons tracé depuis nos chemins, moi, je n'ai pas pu lâcher mon comparse de l'époque, mon Endimanché de Jean des Champs, qui, lui aussi, a glissé vers le théâtre, enfin... UN théâtre, pas le Marivaux à l'Odéon, non !, plutôt "la Divine Comédie" à la Fonderie au Mans, "Chaînes" d'Henri Michaux à l'Echangeur à Bagnolet, voire "les transparents" de René Char à la Ferme du Bonheur !!!

Bref, j'aime son travail, parfois jusqu'à m'en pâmer et je le harcèle pour qu'il revienne en pondre un à la Ferme ! Et voilà que Monsieur revient au rock'n roll !!! Que voulez-vous que j'y fasse ? Tan pis ! Je lui donne la Ferme... Et il invite des amis en plus ! Lisez donc ce que chacun de ces groupes me propose pour dire ce qu'ils font...

"Missfist est un groupe de musique relatant les plus grands moments de notre enfance lorsqu'on jouait aux cowboys , qu'on regardait des mangas ultra violents aux doublages douteux, ou lorsqu'on jouait à courir dans les cages d'escaliers quand la lumière s' éteignait, en criant "y'a la dame blanche haaaaaaa!" C'est un groupe qui laisse surement sous entendre aux adultes qu'ils vivent dans un monde de merde."

« Meurtre est un cri, une musique de terrier urbain, une secousse sismique, un mouvement de panique permanente, un  tourment viscéral, un décervelage en marche, un désastre radiophonique… en bref un moment de joie qui s'annonce mal… »

« Traîner dans les rues - Se chercher dans les poubelles - Ramasser de la ferraille - pour cogner dessus… voilà quelle était (pouvait être) la vie des endimanchés primitifs…  une vieille légende rurale ou une terre usurpée, Roger des prés a depuis inventé sa ferme du…  tandis que Forestier-l’endimanché-rescapé et Pierre-néo-endimanché jouent leur répertoire de fortune, sans poubelles ni ferraille, mais toujours pour cogner dessus…  il est issu des bricolages de la compagnie du même nom : textes de Kafka, Klee, Büchner, Dante, Celan, Harms, Cummings… »


 Pour être plus concis, on peut s'attendre, -disent-ils-, à un blues saturnien des Missfist, un punk martien de Meurtre et du rock'n roll terrien des Endimanchés.

On est, enfin, pas obligé de venir en crête rouge ou verte, ni avec son chien de punk, sa palette de Kro... mais on peut venir en chantant :

"salut à tous les hommes libres,

salut à tous les apatrides, [...]

salut aussi à tous les gosses, [...]

salut à vous tous les zazous, [...]

salut à Laurel et Hardy, [...]

salut à toi Peuple nomade" 

etc !


Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 14:24

 

Flyerecto-FrAfr

 

Peut-être avez-vous aperçu ces affiches au sein de la fac … des grandes affiches vertes… On peut pas vraiment passer à côté, même à la Ferme du Bonheur… Pour dire même, on les accueille !

 

La Ferme du Bonheur accueille deux associations universitaires DRAMAD et USI qui organisent depuis samedi, sur la ville et la fac, une semaine contre le néocolonialisme et la françafrique à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans d’indépendance de 14 ex-colonies françaises.  Des événements culturels (projections/débats, lectures et autres joyeusetés) avec en fond, information, sensibilisation et réflexion sur les relations Nord-Sud. (plus d’infos sur www.afrique2010.org )

 

La Ferme du Bonheur s’associe à cette semaine pour deux soirées :    
Jeudi soir, on commence à 20h30 avec du théâtre : « Le destin du clandestin » par la compagnie Bou Saana. Un homme jeune, face à son avenir. Il est Sénégalais. Il pourrait être Marocain, Kurde ou Colombien. Un choix très restreint : rester au pays et ne pas vivre ou partir au risque de périr. Il part...            
Et vendredi de 18h à minuit la soirée de clôture du festival : Projection du documentaire « France-Rwanda 1994, complicité de génocide » de l’association Survie en présence de Raphaël Grandvaud, auteur de « Que fait l’armée française en Afrique ».

            
Suivi de deux concerts : le slameur APKASS -des histoires teintées d’amertume et d’espoir- et le groupe Negrissim’, musique métissée entre jazz, rap et rythmiques africaines.

 

De l’activisme… festif, tout ça autour du feu avec un bon bol de soupe ou un petit verre… 
A jeudi !

Published by La Ferme du Bonheur - dans Evènements
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 14:22

 

Affiche-facebook-copie-1

 

Ouaiiiiis !
C’est la rentrééééée !


Et on est trop contents, à la Ferme du Bonheur, du retour de plus de 30 000 jeunes à la fac, parce que, comme tous les ans depuis 18 ans qu’on est là, on va faire trop de belles choses avec vous !!! Et ma préférée, outre l’art plastique, le théâtre, le cinéma, la danse, la table d’hôte, etc. c’est ça :

L’Électro d’Bal !


On va essayer de le tenir tous les mois hors vacances, 7 rendez-vous donc dans la saison, qu’on espère aussi puissants que le dernier de la saison passée, en mai, où on avait atteint  EXACTEMENT ce que je voulais :

-une warm up de playlists complètement uniques in the world patagée par nos 2 résidents : DJ Cornet Bap’ta-ta, éducateur spécialisé nanterrien, disco-anarcho-punk-dalida, et Bruce, étudiant à Nanterre, disco-trans-core-fils caché de Géraldine Chaplin et de Didier Bourdon


-et des live de DJ trop famous… des qu’on voit souvent… au REX, if you please !!!


Or donc, on remet ça, maintenant que vous êtes installés dans votre devoir d’étudiant-la-france-de-demain, on vous propose de venir entre deux cours, à la sortie avant de rentrer at home, danser sur le plus petit dance-floor du monde, entre nos moutons, nos chèvres, l’âne Momo, Marie-Claude la cochonne, au milieu de nos jardins, devant la cheminée… On peut boire un coup -de l’alcool si on est adhérent à l’asso !- manger un morceau de notre super cuisine bio-solidaire-équitable machin…


Jeudi 21 donc, après une playlist toute fraîche de Cornet Bap’ta-ta, un beau moment house et minimale par Molly et Grego G ! Ça commence à 17h, ça tient jusqu’à minuit (last RER to Paris 24h24). On peut venir en tongs, en starco, seul ou en bande… la Ferme du Bonheur est un des plus grands espaces au monde…


… de LIBERTÉ !!!

Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:17

 

Affiche-PRE-BD


En 18 ans de Bonheur à la Ferme, en ce Nanterre si chagrin, je n'étais jamais parti si longtemps : 25 jours en Géorgie où je rejoignai la caravane Babel Caucase, pour participer au tournage d'un film avec les réfugiés, déplacés ... des conflits contemporains qui agitent la région, Abkhazes, Ossètes, Tchétchènes...
Je ne vous dirai pas plus ici que la puissance émotionnelle trouvée là-bas, puisqu'en décembre sans doute, plusieurs soirées auront lieu à la Ferme pour restituer cette aventure humaine profonde.

Aujourd'hui, me voilà rentré et, unique voire historique : SEREIN ! Et moins unique : Bienheureux !

 
Notamment parce que nous vous proposons de retourner tous les dimanches, au Champ de la Garde sur le P.R.É !

Bichonner les semis avant les dernières récoltes, l'arrachage... les labours, jouir encore et toujours de ce site exceptionnel...

 
et dimanche 10, début d'une aventure exceptionnelle, une nouvelle grâce que notre action agro-poétique sur l'Axe historique intime : 1ères plantations d'arbres dans le cadre d'un mouvement international de soutien au peuple Kichwa de Sarayahu en Amazonie Equatoriale !

On sait les problématiques d'une des dernières forêts primaires au monde, cette "moderne" fuite en avant consumériste qui pille toutes les ressources possibles...niant l'humain ! Les Kichwa résistent en délimitant leur territoire ancestral par la création de "frontières de vie", une ligne dans la forêt de clairières bordées d'arbres fruitiers et ornementaux spectaculaires.
Quand le collectif en France m'a sollicité pour accueillir un des nombreux événements de cet automne (plus d'infos sur frontièresdevie.org), il était évident que notre oeuvre sur le P.R.É résonnait comme un exact miroir de l'oeuvre Kichwa et qu'à la Ferme du Bonheur nous allions créer une "frontière de vie" !


Le Champ de la Garde sur le P.R.É est une clairière au milieu d'une "forêt de HLM, de bureaux..."!!!

 
L'équipe française du collectif Kichwa est emballée au point que, d'une vingtaine d'arbres prévus à planter aux premiers jours, on n'arrive plus à compter les propositions aujourd'hui, ni si cette vague de plantation... s'arrêtera !!!


On le savait : ce P.R.É à Nanterre a une dimension universelle !

 
Et dimanche, les 2 chênes, les 2 chataigniers, le hêtre, le charme, le prunus, le ginko, le platane, le marronier que nous (et vous ?) planterons au Champ de la Garde nous transporteront en Amazonie !

Amenez vos plumes !

Published by La Ferme du Bonheur - dans P.R.É
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 15:44

 

6ème et antépénultième week-end de l’été à la Ferme du Bonheur !

On se régale !!!

D’abord au Champ de la Garde sur le P.R.É où on a vraiment l’impression d’être au bled,
je ne sais quel Périgord, Meuse, Vercors ou Mayenne…, ensuite sur la beauté de ce qu’il s’y passe,
nos propres semis qui poussent tant bien que mal sur ce remblais que nous nettoyons sans désespoir (!)
et les végétaux, les insectes qui s’installent en toute intelligence de partage avec nous !

Ensuite avec les hammams dont il devrait être vain de dire l’aise, la volupté, l’abandon physique…

Et puis le dîner du samedi où Roger s’improvise chef, dirige hystérie, impatience, mauvaise humeur légendaires sur le feu, l’eau, les casseroles… à imaginer une chimie magique des légumes récupérés des surplus des paniers-bio locaux, des viandes, crèmeries et fruits du marché du Vieux Centre, avec l’aide de l’équipe
et surtout les conseils éclairés de sa mémère à son pépère au téléphone…

Et enfin, après le café ou le thé à la menthe, sur des matelas, des chaises longues… sous les étoiles ou près du feu, le cinéma ! Les films choisis parfaitement arbitrairement par Roger, des films uniques,
souvent sortis cette année, de toutes formes…

Ce Samedi, on dinera de 7 légumes frais farcis comme ma mère, de soupes froides de pêche rôtie
et le film c’est « Sin nombre » de Carry Fukunaga,

une histoire d’immigration clandestine, de gang terrible d’Amérique Centrale, d’amour…
Sorti en 2009, il fera la paire avec « La Vida Loca », un documentaire sur ces fameuses bandes ultra-violentes sorti à quelques semaines près de « Sin nombre » que nous  projetterons samedi 21,
pour montrer l’intérêt de deux formes traitant de ce grave sujet.

N’oubliez pas de réserver votre dîner,
on serait gêné de vous servir les restes de la veille !


Image_Doris_mailing.png 

 

Tous les week ends jusqu'au 29 août

Samedis ET Dimanches
13h Départ de la Ferme pour le pic-nic sur le P.R.É
Travaux d'agro-poésie au Champ de la Garde jusqu'à 19H

16h à la Ferme, ouverture des Bains :
"Hammam el Gauri, pire qu'au bled, mieux qu'à Monaco !"
Entrée 10€

Samedis soir
20h Dîner au hasard
SUR RESERVATION

A la nuit :Cinéma Impossible
en plein air ou sous abri

Et on peut dormir à la Ferme ou sous la tente berbère au Champ de la Garde sur le P.R.É !!!

Published by La Ferme du Bonheur - dans Gastronomie
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 15:36

 

C'est l'été !

Vous êtes en vacances !
Ici, comme tous les étés à la Ferme du Bonheur, c'est ....

EDEN !!!

Affiche-Amar-mailing.png

Tous les week ends jusqu'au 29 août

Samedis ET Dimanches
13h Départ de la Ferme pour le pic-nic sur le P.R.É
Travaux d'agro-poésie au Champ de la Garde jusqu'à 19H

16h à la Ferme, ouverture des Bains :
"Hammam el Gauri, pire qu'au bled, mieux qu'à Monaco !"
Entrée 10€

Samedis soir
20h Dîner au hasard
SUR RESERVATION avant jeudi

A la nuit :Cinéma Impossible
en plein air ou sous abri

Et on peut dormir à la Ferme ou sous la tente berbère au Champ de la Garde sur le P.R.É

 

Published by La Ferme du Bonheur - dans Gastronomie
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 15:48

 

flyer-totale-5.png

 

Aaaah ! Ces travaux "publics" sur le Champ de la Garde, c'est tellement puissant, à la fois ultra moderne et quasi néolithique, que ça m'a guéri de la destruction morale municipale ( vous inquiétez pas, la colère et la vigilance sont toujours là! )

Or donc, dimanche dernier, lendemain du Bal Bardak terminé à 9h du mat', plus beau que le précédent et moins que le prochain, on était tous un peu gazés de ces 14h de musiques, de liesse (de bière pour d'aucuns!)
aussi a-t-on décidé de reporter la station 2 de la Compagnie MIAO au dimanche prochain, le 27 
et ça aura lieu à l'heure du goûter histoire qu'on puisse un peu avancer le chantier sur les terres.
Rassasiés de travail, d'art... et de goûter, ce sera l'heure de rentrer... naturellement.

Enfin, grande nouvelle, entre les mille et un dossiers envoyés de ci de là, généralement sans suite du fait que je ne couche pas et que je suis révolté des mille et un coup de fil, courriers, mails, etc de relance de ces (ô combien "généreux") services publics et privés, et bien là :
surprise, la maison TRUFFAUT nous offre une somme de 2000€ de bons d'achat + une machine thermique !
(j'hésite entre une grosse tronçonneuse et une débroussailleuse)
Et la cerise sur le gâteau, c'est que "c'est un geste symbolique, nous sommes en fin d'exercice budgétaire, revoyons-nous à la rentrée pour envisager quelque chose de plus conséquent ".
Alors comme on dit en banlieue : dédicace à Pascal-Laforge-Truffaut-service-communication-événementiel !

Et sachez que tout pousse sur le Champ de la Garde, venez donc y voir !

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 16:01

Bal bardak 19 06 10

Published by La Ferme du Bonheur - dans Musique(s)
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 15:55

SURPRISE ! ! !

« STATION MIAO » SUR LE P.R.É

 flyer-station-1.jpg

"Digitales vagabondes" est une conférence sur paysage en cinq étapes qui traite de tout ce que nous (Stéphanie Barbarou et Laurence Hartenstein) savons d'un voyage que nous n'avons pas fait. Botanique, stratégies, géopolitique, chants, carnets de route, cartographies inventées, invités, nous aident à nous approcher au plus près de cette vraie fiction tout en s'écartant de la nouvelle route de la soie, une route du fret eurasiatique qui ruine les populations qu’elle traverse.

Tout ce que nous savons d’un voyage que nous n’avons pas fait.

13 juin, Station 1 : Avancer t

out en restant là, Périphérique

20 juin, Station 2 : Zig-zag, Caucase

27 juin, Station 3 : Estomper la carte, Bosphore

4 juillet, Station 4 : Relier à l'oreille le sommet des montagnes, Asie centrale

11 juillet, Station 5 : Surgir dans le Far-est chinois

préjuin-FINAL

Rendez-vous tous les dimanches à 15h à la Ferme du Bonheur, pour une balade agro-poétique sur les dernières friches sauvages et libres du Grand Axe. 

Published by La Ferme du Bonheur - dans Théâtre(s)
commenter cet article

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.