Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 15:50

Majuli-juin-2012.jpg

 

Viiiiite !

 

         Et bien là, nous sommes débordés : depuis ce matin, lundi 18 juin, dix moines de l’île Majuli en Inde, une des plus grandes îles fluviales du monde, sont arrivés d’une série de spectacles au Musée Guimet, vivre une semaine à la Ferme du Bonheur, avant de partir en tournée dans toute l’Europe.

         Et je dis bien, encore une fois, vivre !

 

         Ils ont démarré dès ce matin un stage de danse (ils sont nombreux, ils sont heureux, ils vous attendent avec joie, une demi-journée, une journée, le restant de la semaine si ça vous branche, réservez ici !). Ils seront avec nous pendant nos ateliers avec les écoles et au foyer de travailleurs et danseront lors de la fête de quartier samedi.

         Enfin, ils dorment dans le bal, comme les marcheurs Marseille-Paris en avril, rejoints demain par une classe d’un collège associatif du plateau de Millevaches venue rencontrer des « alternatives urbaines », ils se chargent de tous les repas de la Ferme, rencontrent demain notre Champ de la Garde sur le P.R.É où Lucie, notre jardinière, les accompagnera dans les travaux agricoles qu’ils ont été très touchés d’apprendre, avant leur départ de Majuli, possibles et même espérés par nous autres.

 

Bref, cette semaine, la Ferme du Bonheur vit à l’heure Majuli et vous propose de tout partager à des prix Ferme du Bonheur:

manger, danser, cultiver… plus si affinités.

 

 

***

 

 

PROGRAMME

 

Du Lundi 18 juin au Samedi 23 juin : stage de danse traditionnelle, repas et jardinage à la Ferme du Bonheur (renseignements et réservations ici).

 

Jeudi 21 juin : ateliers agro-poétiques au foyer de l’AFTAM de Nanterre en compagnie des résidents, des élèves de l’école Anatole France et des collégiens du plateau de Millevaches, de 14h à 18h.

 

Samedi 23 juin : fête de quartier du chemin de l’île de Nanterre, de 14h à 18h.

Représentation à 16h au stand de la Ferme du Bonheur.

 

Dimanche 24 juin : Rendez-vous au Champ de la Garde sur le P.R.É.

12h à 14h : repas traditionnel (sur réservation au numéro ci-dessous ou par mail à contact@lafermedubonheur.fr ).

16h : plantation de l’arbre Majuli.

17h Grande Représentation et goûter Majuli.

 

***

En RER, c’est mieux

RER A direction St Germain en Laye, Arrêt Nanterre Université sortie 1. Traversez la Fac. Longez la palissade des poètes avec des cirques derrière, des vignes devant. Soudain ! 2 pianos s’enfoncent dans la terre. Passez entre ! Porte en bois, cloche en bronze.

En voiture, tant pis pour vous !

Porte Maillot, direction La Défense, puis A14 Poissy Rouen. Prendre ensuite l’A86 direction St Germain en Laye. Prendre la 1ère sortie n°36 (Nanterre centre). Au feu à gauche, encore au feu à gauche. Environ 2,5 Km plus tard, à droite : Nanterre Université. Entrez, garez-vous. Palissade, porte en bois, cloche en bronze…

 

***

La Ferme du Bonheur

220 avenue de la République 92000 Nanterre

01 47 24 51 24

Partager cet article

Published by La Ferme du Bonheur - dans Evènements
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : La Ferme du Bonheur
  • La Ferme du Bonheur
  • : La Ferme du Bonheur est une cellule de recherche et de réflexion sur l’Homme et la Terre qui utilise la culture sous toutes ses formes (théâtre, musique, danse, arts plastiques, cinéma…) mais aussi l’action sociale et la pédagogie…ou encore l’urbanisme, l’architecture, l’environnement, l’agriculture, l’écologie…
  • Contact

Livre

La Ferme du Bonheur

http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782742763894.jpg

Edition Acte Sud

Disponible chez :

Piceminister

Amazon

Recherche

NDLR

La culture, mot et concept est d’origine romaine. Le mot "culture" dérive de « colere » - cultiver, demeurer, prendre soin, entretenir préserver - et renvoie primitivement au commerce de l’homme avec la nature en vue de la rendre propre à l’habitation humaine. En tant que tel, il indique une attitude de tendre souci, et se tient en contraste marqué avec tous les efforts pour soumettre la nature à la domination de l’homme.

Hannah Arendt, La crise de la culture.